DE | EN | FRSucheNavigation öffnen
DE | EN | FRSucheNavigation öffnen
ZUSE - GemeinschaftJRF - Gemeinschaft
Startseite / RÉFÉRENCES / I-WALAMAR

I-WALAMAR - Gestion de l'eau et des terres au Maroc

Technologies et services durables pour une gestion durable des terres

Le Maroc est un pays partenaire de longue date du FiW. À ce jour, de nombreux projets de mise en œuvre ont été réalisés grâce à des financements de la coopération internationale tels que le GIZ et la KfW Entwicklungsbank. Sur la base des expériences et des réseaux précédents, un projet de recherche bilatéral a maintenant été élaboré, pour lequel le ministère fédéral de l'éducation et de la recherche (BMBF) a accordé une subvention, de sorte que le projet de recherche germano-marocain I-WALAMAR, d'une durée de trois ans, débutera à l'été 2019. Dans ce projet, les partenaires des deux pays recherchent des techniques innovantes qui permettront non seulement de préserver les ressources en eau, mais aussi de protéger l'environnement et les sols.

L'agriculture marocaine connaît actuellement une intensification et une commercialisation. Dans la région de Fès-Meknès, à la transition vers le Sahara, cela a un impact important non seulement sur le plan économique et social, mais aussi sur les ressources en sol et en eau des zones de culture intensive. Outre la surexploitation des ressources naturelles en eau, les grandes quantités périodiques d'eaux usées provenant de la transformation des olives et le rejet d'eaux usées municipales dans la zone centrale de I-WALAMAR, le plateau de Saïss, représentent des charges environnementales majeures. La dégradation des sols due à la culture intensive des terres dans des conditions semi-arides conduit à la progression de la désertification. La crise climatique aggrave la situation.

Les matériaux résiduels doivent être transformés en matériaux de valeur

I-WALAMAR s'occupe essentiellement du recyclage des matières résiduelles dans l'agriculture. Cela comprend les flux de matières agricoles ainsi que les boues d'épuration provenant du traitement des eaux usées municipales. Les matières résiduelles qui entraînent aujourd'hui une pollution de l'environnement devraient à l'avenir contribuer à la résilience et à la fertilité des sols en tant que matériaux précieux.

L'objectif du projet conjoint I-WALAMAR est donc de rechercher et de mettre en œuvre des solutions pratiques innovantes pour la région de Fès-Meknès au Maroc en ce qui concerne le recyclage local, la préservation des services écosystémiques, la restauration des sols fortement dégradés et l'optimisation des cultures.

Le FiW apporte son expertise technique en matière de gestion de l'eau et des services environnementaux et prend également en charge la coordination générale du projet, qui a été lancé en juillet 2019. Parallèlement à la recherche technique et scientifique, la recherche en sciences sociales du BICC étudie comment la transformation de l'agriculture affecte les gens et quels sont les besoins et les exigences en matière de technologies innovantes.

Avec d'autres partenaires de recherche et d'entreprises d'Allemagne et du Maroc, I-WALAMAR doit fournir des résultats de recherche pratiques pour la gestion durable des terres au Maroc.

PERSONNES DE CONTACT

Dipl.-Ing. Manuel Krauß
+49 (0) 241 80 2 68 43 / E-Mail

Ahlem Jomaa, M.Sc.
+49 (0) 241 80 2 39 51 / E-Mail

 

CLIENT

Ministère fédéral de l'éducation et de la recherche (BMBF)

PARTENAIRES DU PROJET

Centre international de conversion de Bonn (BICC) ; Université de Hohenheim ; Institut d'ingénierie agricole ; Fg. Ingénierie agricole dans les régions tropicales et subtropicales ; FH Aachen ; Institut de chimie des polymères appliquée (IAP) ; Palaterra Betriebs- und Beteiligungsgesellschaft mbH ; InnoAgri GmbH ; SEBA Hydrometrie GmbH & Co KG ; + 8 autres partenaires marocains