DE | EN | FRSucheNavigation öffnen
DE | EN | FRSucheNavigation öffnen
ZUSE - GemeinschaftJRF - Gemeinschaft
Startseite / RÉFÉRENCES / RAIN

RAIN - Adaptation au changement climatique au Ghana

Technologies et services durables pour l'adaptation au changement climatique dans les zones d'habitation sujettes aux inondations et à la sécheresse au Ghana

Le Ghana, comme l'ensemble du continent africain, est touché par le changement climatique. Les températures au Ghana vont continuer à augmenter à l'avenir, les précipitations pendant la saison des pluies et la sécheresse pendant la saison sèche vont augmenter et causer des dommages socio-économiques. Le projet de recherche collaborative RAIN vise à développer des stratégies et des processus de traitement de l'eau appropriés pour réduire la vulnérabilité et augmenter la résilience des établissements aux effets du changement climatique, permettant ainsi une utilisation durable de l'eau.

Le Ghana en général, mais surtout la ceinture de savane du nord est exposée aux inondations, aux sécheresses et aux feux de brousse. L'eau de pluie accumulée s'écoule sans être utilisée. Les régions urbaines, dont la capitale Accra dans le sud du pays, souffrent de plus en plus des fortes précipitations.

Les lignes directrices et les documents sur l'adaptation au changement climatique publiés par le gouvernement ghanéen ces dernières années appellent à des mesures pour relever les défis. Le projet commun RAIN vise à renforcer les projets climatiques ghanéens et à contribuer à la mise en œuvre des objectifs d'adaptation au climat définis par le gouvernement allemand.

Objectifs du projet commun

Dans le cadre du projet commun RAIN, le consortium du projet vise à combiner un système d'alerte précoce des inondations avec des concepts intelligents de gestion et d'approvisionnement en eau et à identifier le potentiel d'utilisation durable de l'eau par des mesures de formation et de perfectionnement pour les groupes de population et les décideurs.

Une région urbaine et une région rurale pilote (Accra - urbaine ; Kumasi - rurale) sont envisagées, ce qui permet de transférer les approches et les résultats du projet aux régions WASCAL/SASSCAL.

Des données valides seront créées dans une collecte de données locale et, sur cette base, un modèle de prévision des effets météorologiques locaux du changement climatique sera élaboré, qui sera testé en tant que système d'alerte précoce pour les catastrophes naturelles.

Le consortium vise à calculer des scénarios prévisionnels significatifs pour les mesures d'adaptation aux inondations et à la sécheresse. Pour l'introduction d'une protection durable contre les inondations et d'une gestion de l'eau, qui propage une manipulation économe en eau et une réutilisation des eaux traitées, un concept avec les mesures modélisées prometteuses sera développé. Cela comprend une chaîne de traitement en plusieurs étapes, du traitement des eaux de pluie et de l'eau des zones de rétention à la distribution économe en eau. Le potentiel technique de la chaîne de traitement sera démontré dans les régions pilotes avec la participation de la population locale. Le consortium partenaire implique les décideurs locaux dans la recherche de la solution technique la plus appropriée.

Transfert de connaissances

Le consortium du projet fournira une formation exemplaire aux experts en planification, en administration, en fonctionnement des usines et aux groupes d'utilisateurs d'eau concernés en ce qui concerne l'adaptation au changement climatique et l'utilisation durable de l'eau. Les connaissances générées seront traitées en modules éducatifs et intégrées dans les plans éducatifs de PAUWES et WASCAL, dans le but d'étendre le transfert de connaissances et l'échange d'expériences entre les institutions de recherche et la population à un niveau suprarégional.

De plus amples informations sur le projet sont disponibles sur le site https://www.bmbf-client.de/projekte/rain et sur le site https://www.bmbf-rain.net

PERSONNES DE CONTACT

Dipl.-Ing. Manuel Krauß
+49 (0) 241 80 2 68 43 / E-Mail

Rona Michaelis, M.Sc.
+49 (0) 241 80 2 68 20 / E-Mail
 

CLIENT

Ministère fédéral de l'éducation et de la recherche (BMBF)

PORTEURS DE PROJET

DLR Project Management Agency ; Technologies for Environmental and Climate Protection, Bonn, HKV (en sous-traitance)

PARTENAIRE DU PROJET

Université de la Ruhr à Bochum, chaire de gestion des eaux urbaines et de technologie environnementale ; Aqua-Technik Beregnungsanlagen GmbH & Co. KG ; AWAS International GmbH +5 autres partenaires ghanéens